Nicky Larson fait son cinéma

City Hunter est l'un des mangas les plus populaires de l'histoire. Créée en 1985 par Tsukasa Hôjô, la série a connu 35 livres jusque 1992 avant de se poursuivre sous forme de "suite alternative" en 2000 sous le titre d'Angel Heart.


En 1988, le manga est adapté sous forme de série animée qui connaîtra un immense succès jusqu'à son arrêt en 1991.
En 1989, City Hunter est projeté sur les écrans nippon avec le film d'animation: "Amour, Destin et un Magnum 357".
La même année, voilà le manga transposé en jeu vidéo sur la célèbre PC Engine (console 8 bits), jeu cependant jamais sorti en Europe. Le succès est une fois de plus au rendez-vous, malgré un scénario superficiel, un graphisme et une animation des plus râtés!
Succès oblige de l'animé, City Hunter connaît deux films spéciaux en 1990.

Malgré sa popularité, City Hunter n'a pas connu autant d'adaptations qu'une série comme Lupin III ou Dragon Ball. Pourquoi? Sans doute est-ce là le souhait de l'auteur afin de ne pas se cantonner sur une seule série au risque de perdre son imagination. Ainsi en est-il de Dragon Ball Z, qui n'a cessé de répéter la même trame à chaque OAV's ou nouvelle saison. En revanche, Lupin III a la particularité de disposer de plusieurs auteurs qui se mettent au service de cette série afin de ne pas l'essoufler.

Toutefois, avec Angel Heart, entamé en 2000, Hôjô veut "refaire" City Hunter, compliquer les scénarios. Il est vrai qu'à la lecture de ce manga, l'auteur a beaucoup mûri. Désormais les personnages ont plus de consistances y compris Ryo Saeba qui n'est plus que l'ombre de lui-même dans un monde de brut ou la technologie empiète sur les sentiments et les valeurs du passé. Pour un peu (?) on croirait que Tsukasa Hôjô partage une thématique identique à un certain Clint Eastwood (le (anti-)héros usé et fatigué dans un monde en proie à plus de violence), dont le personnage de l'inspecteur Harry utilise, comme Ryo Saeba, un magnum.

En 1992, la saga connaît deux adaptations live au cinéma. "Mr Mumble", production japonaise, est réputée comme la transposition la plus fidèle à l'esprit de la série, bien qu'il y ait de nombreuses variantes par rapport au manga comme le nom du héros ou sa fonction (détective privé). Cependant notre héros paraît très gaffeur par rapport au manga. mais il porte les vêtements typique du personnage dans la série.

Par contre, il est légitime de blâmer l'adaptation "made in Honk- Kong" interprétée par Jackie Chan et réalisé par Wong Jing avec également Gary Daniels et Richard Norton en "méchants". En effet, Chan incarne un héros plus proche de son cinéma habituel que celui issu de l'imagination de T. Hôjô. Le personnage est certes un coureur de jupons, mais il n'a aucun charisme, ne possède aucune auto-dérision et fait du kung fu à tout-va! Et que dire de sa co-équipière! Celle qui joue le rôle de Laura n'a aucun impact sur le spectateur-lecteur comme c'est le cas avec le manga original!

Il est annoté qu'il existe pour certains fans une troisième adaptation live de la saga. Produite à Hong Kong, celle-ci a pour titre SAVIOR OF THE SOUL avec Andy Lau. Mais selon moi, ce film n'en est pas une. Le scénario, même s'il est question de chasseurs de primes, est assez différent de la saga (récit se déroulant au XXIème siècle, sentiment entre le héros et la belle plus explicite,...). c'est pourquoi on ne la comptabilise pas comme une adaptation réelle de la saga.


Puis en 1995, Hôjô et Sunrise décident de produire un téléfilm animé tous les deux ans. Hélàs pour les fans, seuls trois d'entre eux verront le jour, le dernier étant "Live on Stage" sorti en 1999.


               Nicky Larson avec Jackie Chan!


Une nouvelle version live est prévue cette fois-ci made in Hollywood. La dernière annonce ou rumeur faisait état de l'engagement de Johnny Knoxville (Shérif Fais-moi peur!) dans la peau de Ryô et de Thomas Jane en méchant. Le film s'avèrerait explosif au regard du casting. Les auteurs ne le sont pas moins avec Rob Cohen (Furtif, XXX , Fast and Furious et le prochain Sinbad avec Keanu Reeves) à la mise en scène sans compter le scénariste Simon Kinberg (xXx 2, Mr and Mrs Smith).
L'intrigue resterait très proche de l'adaptation de Jackie Chan (faute d'originalité?): à savoir l'enquête de Ryô sur la disparition de la fille d'un homme d'affaires qui finit par le conduire, lui et Kaori, à bord d'un bâteau dans l'Atlantique Sud. Thomas jane camperait un agent de la CIA ripoux qui souhaite la mort de Ryô. Le tournage était prévu pour l'été 2006, mais Rob Cohen cumule d'autres projets et le scénario ne semble plus plaire à Universal.

Verra-t-on enfin une adaptation digne de ce nom?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site